Se connecter / S'inscrire

La Naturopathie, on en parle !

Classée troisième parmi les médecines traditionnelles, derrière la médecine traditionnelle chinoise et l’ayudermique, la naturopathie est une forme de médecine qui fonctionne en complicité avec la nature. Plusieurs personnes, d’origines diverses y ont recours pour ses nombreux avantages. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la naturopathie. 

 

Définition et but

L’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, définit la naturopathie comme  étant « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». 

De manière plus simple, la naturopathie est l’art de maintenir en bonne santé, d’avoir une bonne hygiène de vie et de s’assurer un bon équilibre mental et physique,  tout ceci par l’utilisation de moyens et techniques naturelles.  

 

Le but de cette discipline peut donc être décliné en deux points à savoir :

– éviter la survenue des maladies ;

-se maintenir en bonne santé en adoptant un mode de vie et une hygiène de vie saine. 

 

Principes de la naturopathie

La naturopathie repose sur le principe selon lequel les maladies et affections surviennent suite à une mauvaise alimentation, un taux élevé de toxines présentes dans l’organisme et un déséquilibre énergie vitale-carences.  

La naturopathie se fonde ainsi donc sur trois principaux principes :

-le caractère holistique qui se traduit par la prise en compte du sujet dans son entièreté ;

-le principe d’équilibre  entre les carences, les dysfonctionnements alimentaires et le taux de toxines stockés dans l’organisme ;

-l’existence d’une force vitale en chaque individu qui lui garantit une meilleure santé instantanément. 

Ce faisant, il existe au-delà de ces principes, deux critères clés en naturopathie. Il s’agit de : 

l’action anticipée sur le mode de vie de l’individu pour une prévention réussie ;

la stimulation des mécanismes d’auto-guérison du corps.

Du point de vue technique, la naturopathie emploie essentiellement 10 techniques. 

Les 3 techniques majeures qui interviennent à chaque entrevue avec un spécialiste de la naturopathie sont la nutritionl’exercice physique et la gestion du mental.

Les sept autres techniques ne sont pas indispensables à tous les rendez-vous. Il s’agit de l’hydrologie, la biokinésie ou gymnastique des organes,  la réflexologie, les techniques manuelles, la phytothérapie, la pneumologie et le magnétisme

Plus simplement, l’on peut citer  les massages, les cures périodiques, les techniques de relaxation, l’utilisation de compléments alimentaires et de plantes, mais aussi une alimentation qui respectent les règles de diététique. 

 

Origine et naissance

Les prémices du mouvement naturopathe remontent au XIX ème siècle. Selon l’histoire, c’est John Scheel qui inventa le terme de naturopathie en 1895. Mais il faudra l’invention de l’homme d’affaires d’origine allemande Benedict Lust, reconnu comme étant le père spirituel de la naturopathie pour que la science devienne populaire. Benedict Lust donna une définition de la naturopathie qui exclut la consommation de tabac, d’alcool, de la caféine et s’oppose aux abus alimentaires.

Il créa en 1901, l’American School of Naturopathy à New York  qui se transformera plus tard en American Naturopathc Association, en 1919. Ces diplômes seront peu à peu reconnus aux États-Unis avant la régression de la discipline en 1930 suite à des études médicales fédérales qui la qualifient de pseudoscience archaïque et inefficace. 

Mais avant ce déclin, la naturopathie s’était étendue à une partie des peuples allemand et suisse. Le diplôme de naturopathe sera institué pour la première fois dans un pays européen par Adolph Hitler en 1939.

La naturopathie va poursuivre son expansion en Angleterre, en France ainsi que dans d’autres pays. Il faut noter qu’elle va retrouver ses marques de noblesse aux États-Unis avec l’avènement du New-Age. 

Elle a été reconnue avec le temps et elle sera même recommandée plus tard par l’Organisation Mondiale de la Santé aux responsables de la santé de tous les pays. 

 

Utilité et avantages  de la naturopathie

Afin d’atteindre son but, la naturopathie vient en renfort à l’organisme dans sa lutte  contre les troubles fonctionnels et maladies liées à l’état de stress du patient ou au vieillissement. Elle est un moyen de bénéficier d’un bien-être efficient. 

En pratique, ces différentes techniques offrent des résultats réels, confirmés par les personnes ayant eu des soins en naturopathie. Il faut donc noter comme avantages de la naturopathie :

-la diminution des symptômes du syndrome prémenstruel ;

-une perte de poids par la prise en charge générale ;

-le renforcement du système immunitaire ;

-la régression de certaines allergies ;

– la lutte contre l’arthrose à travers une réduction des douleurs et symptômes ;

-un arrêt de la consommation du tabac qui passe par l’amélioration des symptômes de sevrage chez les fumeurs. 

 

Le naturopathe au travail

Pour des soins en naturopathie de qualité et efficace, il est important de choisir un spécialiste diplômé qui a de bonnes références. Si les soins chez votre naturopathe ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale, certaines compagnies d’assurances vous offrent une couverture en ce qui concerne les frais de consultation. 

Pour une première consultation, il faut compter entre une heure et une heure et demie. Les séances à suivre, le naturopathe déterminera le temps nécessaire pour que vous ayez satisfaction. 

Une visite chez le naturopathe n’est pas différente d’une visite chez votre médecin traitant ou votre cardiologue. Le naturopathe vous pose des questions pour connaître les raisons de votre consultation et ce que vous ressentez. À la différence des autres médecins, il  pourra vous poser des questions sur votre hygiène de vie, vos habitudes alimentaires et le régime alimentaire que vous suivez, des questions d’ordre général sur votre santé et éventuellement des questions sur le niveau de stress et la pression auxquels vous êtes soumis sur votre lieu de travail. 

Toutes ces questions lui permettront de déterminer les causes réelles et peut-être cachées de vos maux afin de mieux les traiter. A priori, des céphalées seraient traitées avec des analgésiques. Mais un naturopathe aura recours à d’autres méthodes. 

Pour vous conseiller un traitement, le naturopathe s’assurera au préalable de déterminer l’origine de vos maux. Le traitement reposera, évidemment sur les méthodes naturelles utilisées en naturopathie : massages, régime alimentaire spécifique, conseils pour lutter contre le stress et améliorer votre mode de vie et votre hygiène de vie et bien d’autres. 

Il faut noter que les traitements proposés par le naturopathe ne sont pas forcément  identiques d’un sujet à un autre. A chaque organisme convient un traitement spécifique. Il ne faut donc pas copier le traitement d’une connaissance ayant eu des soins naturopathes sans l’avis d’un spécialiste de la discipline. 

Dans l’idéal, consultez si vous ressentez le besoin de soins en naturopathie. Tous ceux qui y ont eu recours en sont repartis satisfaits et en meilleure santé. 

 

Statut en France

La naturopathie est  considérée comme une médecine non conventionnelle en Europe. 

Si dans d’autres pays la naturopathie est perçue comme une branche de la médecine, ce n’est pas le cas en France. Ici, les naturopathes sont des professionnels libéraux et sont  soumis qu’aux règles de la profession libérale et il faut avoir le diplôme et les qualifications requises pour exercer le métier de naturopathe. Ils  sont autorisés à exercer leur métier, à condition de ne pas établir de diagnostic, pratiquer des actes médicaux ou se substituer à des médecins. La France n’a pas prévu une législation ou une réglementation précise qui puisse encadrer la pratique de la naturopathie. Les naturopathes sont donc comme des conseillers en santé qui interviennent plus dans la prévention que dans le traitement des affections. 

Les médecins, sages-femmes et autres spécialistes du corps médical ou paramédical suivent parfois des formations qui offrent un diplôme à la fin ; ceci afin de mieux aider leurs patients. Les naturopathes font de plus en plus partir d’associations et organisations professionnelles.  

 

Quelques contre-indications liées à la naturopathie

Il est vrai que la naturopathie emploie des méthodes qui ont prouvé leur efficacité dans le temps et qui sont prisées par beaucoup de personnes. En effet, elle peut s’appliquer aux personnes de tous les âges, mais est plus efficace lorsque les soins naturopathes sont reçus tôt, si possible dès le bas âge. Cela permet une meilleure prévention et un traitement plus facile lorsque surviennent les maladies et les affections. 

Toutefois, il existe des contre-indications qui sont fonction de l’organisme de chaque sujet. Ainsi, il faut utiliser les huiles essentielles avec précautions chez certaines personnes. Plusieurs huiles essentielles sont à éviter pour des soins chez les femmes enceintes, les nourrissons, les enfants et les personnes ayant un intestin fragile. 

De même, pour des maladies présentant des symptômes peu spécifiques au début, il existe des risques de prise en charge tardive par un spécialiste si le patient se tourne essentiellement vers la naturopathie et si le spécialiste de la naturopathie qu’il consulte ne décèle pas vite des anomalies pour lui indiquer un spécialiste à consulter. Cela pourrait constituer un danger pour la santé et réduire les chances de rétablissement du patient.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *